De Vancouver à Edmonton

5 au 10 mai  

Je suis partie d’Hawaï samedi 4 mai, après une nouvelle escale à San Francisco j’ai atterri à Vancouver le dimanche 5 mai.

D55BE499-519D-4BE7-A6BA-ED19A3EA8937.jpg

Vu que nous sommes au mois de mai, l’auberge où j’ai l’habitude de dormir à Vancouver (HI Central Vancouver) a gentiment triplé ses prix. J’en ai donc choisi une autre ; la C&N backpackers à Chinatown. Toi qui me lis et qui a prévu d’aller à Vancouver ; NECHOISISPASCETTEAUBERGE. Sale, glauque, mal entretenue, bruyante et pas pratique (pas d’arrivée entre 12h et 17h (devine à quelle heure je suis arrivée ? (12h10 bordel))) (ha et je viens de voir sur booking qu’il y a des punaises de lit en plus…). Bref, elle est quand même bien placée puisque pas si loin du métro… (faut bien un point positif). Enfin en fait, d’un côté y’a le métro et de l’autre y’a la fameuse rue Hastings, qui est juste une espèce de brocante géante gérée par les SDF du coin tout en se piquant à l’héro… ça donne envie hein ! Et devinez où mon bus s’est arrêté le deuxième jour ? En journée ça va mais la nuit, évite absolument de passer par là !

98FF5450-5D6F-4C5D-9943-0F544456AC08.jpg

Quand y’a plus de place au parking

Bon on va pas se mentir, le jour de mon arrivée j’ai mangé et j’ai dormi. Pas plus.


Le lendemain par contre, je suis partie faire une activité qu’on m’avait recommandée et que j’avais un peu laissé de côté jusqu’à présent lors de mes passages à Vancouver ; FlyOver Canada. C’est en fait un simulateur de vol. T’es tranquillement assis dans un fauteuil comme dans les attractions à sensation et là ton siège bouge en suivant la vidéo projetée sur un grand écran incurvé et couvrant 180° de ta vision. Les sièges bougent de manière cohérente avec le film, j’ai même eu le vertige par moment. On reçoit de la vapeur d’eau et du vent quand la vidéo s’y prête. Je m’attendais à un truc cool mais sans plus mais je me suis carrément fait surprendre.
On commence en explorant les contrés maritimes avec les icebergs de Terre-Neuve, le bateau qui relie Terre-Neuve à Saint-Pierre (trop trop émue de le revoir !), puis on traverse les forêts québécoises aux couleurs de l’automne avant de découvrir l’immensité et les agriculteurs de la région des Prairies. On survole ensuite les Rocheuses et les lacs turquoises de l’Alberta pour ensuite suivre les orques et les baleines de l’île de Vancouver. Et le final les amis… On est happé par le ciel pour découvrir au dessus des nuages une belle aurore boréale.
En bref c’est suuuuper bien fait et wooow j’ai chialé tout le long. J’ai ressenti une émotion dingue à revoir tous ces paysages et redécouvrir la beauté inégalable du Canada. Cette activité m’a aussi permise de réaliser le chemin parcouru ces 7 derniers mois et de me remémorer à quel point j’ai eu des expériences extraordinaires !

Pour finir ma journée, je suis allée me balader dans le Pacific Spirit Regional Park. D’une superficie de 763 hectares en plein coeur de Vancouver, tu peux y passer plusieurs jours avant de connaître tous les chemins (comme le Louvre quoi (pourquoi cet exemple ? Aucune idée)). Ça m’a fait beaucoup de bien de retrouver la nature après avoir arpenté Honolulu et Vancouver ces derniers jours.

7E8114D2-64B2-4FE2-B251-C80F879B00B7DCCE4818-83A3-4060-BCC5-4F908C6BF0E9459B32B1-9142-43C0-AC9D-1105ACDA752D72833467-1B8A-4012-81F1-142940B65DD2


Le lendemain, rendez-vous à la gare à 15h pour le début de mon retour dans l’Est en train ! J’ai choisi ce moyen de locomotion car il est plus confortable que le bus et surtout parce qu’il fait partie des incontournables du Canada.
La première partie de ce long chemin de fer a été inaugurée en 1836. En 1886, le premier train partant de Montréal fait son arrivée à Vancouver. Entre Vancouver et Toronto, c’est plus de 12500 km de train qui m’attendent :).
Les trajets sont longs (très longs) et coûtent chers (mais au prorata du nombre de km et du nombre d’heures ça va encore, puis ça fait économiser des nuits en auberge). Le but du trajet c’est d’observer les magnifiques paysages (on passe en train dans des endroit inaccessibles en voiture) et de chercher les animaux. Je suis donc partie de Vancouver le mercredi à 15h pour arriver à Edmonton le jeudi à 21h !

Screenshot 2019-05-09 at 16.05.56.pngEt oui, 29h de train pour 1443 km (Montpellier – Paris c’est 3h30 pour 800km en comparaison) !! J’avoue les 3 dernières heures ont été longues (surtout qu’on avait 2h de retard) mais pour les 26 autres heures c’était assez agréable. Les places sont très spacieuses, on a largement de la place pour s’allonger et dormir presque confortablement, j’ai largement vu pire comme nuit (genre celle dans l’aéroport d’Atlanta) ! Regarde comme j’ai de la place (photo prise au stick télescopique ou comment passer pour la geek du wagon)

IMG_2324.JPG
Les trains ici sont donc très très lents et surtout certaines portions ne sont dotées que d’un rail. Donc souvent il arrive qu’on s’arrête puis qu’on tape une marche arrière sur genre 1km afin de laisser passer un autre train qui arrive dans l’autre sens. Et BAM, t’as perdu 30 minutes ! Et toi t’es là « mais gars qu’est ce que tu fais ? On a déjà mis 15 minutes pour faire ce kilomètre en marche avant, pourquoi tu veux le refaire ? ».
Tout le long du parcours, une employé du train annonce les points de vue et donne quelques notions historiques ou géographiques. Bien sûr à un moment elle a dit qu’il y a avait un ours sur la gauche du train mais le temps que je comprenne, l’ours n’était plus visible de là où j’étais assise… Hahem.
Allez trêve de mots, je te laisse toi aussi apprécier le paysage.
Je peux faire le bruit du train si tu veux ? Non ? Bon ok….

3219D41F-3EEF-403A-8FA3-CFB9C937F5A04787513C-A748-40C7-AC57-1559D1DF5B7CDBAB19B8-D28A-4E89-843E-81A0CEF8077737E1A831-450D-46B5-9C15-2862AFD911594CB4500F-8993-41A7-9550-47B1B60ADF4F9F0BD22A-5869-468D-B756-2FFD38C4FB18920D5ECE-A764-46F2-9016-C0B1FD4DD13F26FA6517-CF0B-4E06-8B63-5F116FA51B834EB15D4A-1C8E-4356-BE94-57284C9404F07CAE002C-62C6-4B6E-BF22-17AADFC91313A8B837FC-4A2D-4747-94FF-8CDAEE5A8636F5FB80D1-12C8-4DC3-B8DB-E8573A118EB72651C186-4F76-455F-B156-4F04C4C442C3IMG_2416B37903C1-485D-43CF-BEFA-F08BD4CB1F7DE06C85ED-C02E-400A-BE0C-0AA0E0F60982A850F479-A288-4223-9A64-640AA290B1990E9BAC0E-9988-499A-9F68-288F0C58DE1A8E5D155C-25AF-4B8A-A4AF-64CEA34B448BAD419E1C-E684-4EF5-8EDA-761DFD8B52E9.jpgA41F9105-B3CE-4911-B2DA-6E1DB5F5386CA5496420-2A65-4FB5-937A-2EEFC8AF32369545C87D-4731-4332-A221-34AC6F4FC241

Bon comme je suis sympa, je te les ai rangées dans l’ordre chronologique. C’est assez incroyable de traverser les montagnes et de voir le changement de paysage de manière aussi marquée. J’ai quitté la Colombie-Britannique qui est très verte pour arriver en Alberta avec des couleurs moins intenses et des arbres qui semblent de ne pas avoir encore compris qu’on est au printemps.


Je suis donc arrivée à Edmonton mercredi dernier pour 2 nuits à l’Hostel International. Je la recommande chaudement, c’est une des meilleures auberges que j’ai vues au Canada ; immense, uuultra propre et toute neuve (ou très bien entretenue peut-être).
Edmonton est une ville plutôt moderne, très étendue et souvent glaciale, en plein coeur de l’Alberta (nouvelle province hein du coup les gars !). C’en est d’ailleurs la capitale et la deuxième plus grande ville.
Bon par contre niveau activité… Y’a une patinoire flambant neuve pour les matchs de hockey (mais la saison est terminée là), un musée et le Fort Edmonton Park (fermé actuellement) qui retrace la vie dans les années 1850. Perso, j’avais encore besoin de nature donc je me suis baladée dans les nombreux parcs qui longent le fleuve Saskachewan.

6F665C79-2435-47B3-A12F-940338C017E109AD56A5-DC56-4083-86EB-C9D7BB94F1B820D9E76E-E72E-40C2-8DC7-B14C5D6E574FC7407838-020F-405E-8AD8-0A85DC7369E1B327ED5E-ADA7-4009-8B76-E8ECAFB0B127C6054E4E-15CF-4B48-9BFA-B43A9E650D73

Le quartier de White Avenue où je dormais est rempli de belles maisons en brique au style anglais.

4D97D2F2-DCC1-4964-9DAE-FED172B8FFD62B941BA7-705B-4B7A-8B9E-22702E2D923F

Départ de Edmonton en bus le vendredi matin pour rejoindre mon prochain volontariat…

 

Lyon Arboretum, Wainamalo Beach, Hanauma Bay et Ala Moana Beach Park (Oahu – Hawaï)

2 au 4 mai 

Jeudi dernier je suis partie en direction du Lyon Arboretum sur les hauteurs d’Honolulu. C’est un jardin immense de 80 hectares géré par l’université d’Hawaï. Il regorge de différentes espèces d’arbres et plantes, endémiques ou non. De nombreux sentiers plus ou moins tracés (en pleine jungle ou de larges chemins avec cailloux au sol tout ça) permettent de se balader entre les différents espaces à thème.

0A29A16F-F0A2-4362-AC0F-D76A4AEAAAB86AFD805C-152B-4999-8125-C7B85422412FA0B3D3AD-3C30-428E-BA1A-A91E7D2C9C1E

Vu que le parc se situe à la lisière de la Rain Forest (tu t’en souviens, la fameuse où je me suis perdue, hahem…) je n’ai pas pu échapper à une de ses fameuses pluies torrentielles.

D41DBE36-F368-48AD-9FD9-66FEB13F5026C087BD71-7614-412B-A566-28B928DF452F.jpgCDA81745-CFB2-49A7-9839-7B6F67892E90.jpg

Mais comme je suis quasi hawaïenne maintenant, j’ai une astuce bien pratique !

IMG_2147.JPG

Le but de ma balade dans le parc était de me rendre jusqu’aux chutes de ‘Aihualama Falls (oui oui ça s’écrit vraiment avec une apostrophe au début comme ça).

EAA9C3F5-A6F9-468D-B3D8-C5D228F2B4AD.jpg

J’ai pu voir beaucoup de fleurs lors de ma balade et j’ai reconnu celle-ci juste à son odeur ; la fleur de tiaré. Elle sent encore plus bon en vrai.

IMG_2138.JPG

 

 

Pour finir ma journée (et me sécher) je suis partie à la plage de Wainamalo. Elle fait partie des plus belles plages de l’île pour moi et j’ai eu la chance d’être quasiment seule lorsque j’y suis allée !

9FB11A3C-A5D8-4780-BE4F-E81FF46A790DB6311A49-899C-4DC7-85A5-26E0D6131BADD810EE8F-326E-45C8-A5F6-C149D18AD050


Le vendredi matin, après avoir loué un masque et un tuba, je suis partie à Hanauma Bay. Cette baie a été créée suite à l’éruption d’un volcan et accueille aujourd’hui de multiples poissons grâce à ses récifs de coraux. Hanauma est juste splendide bien que très touristique. Pour protéger la baie, son accès est payant et régulé. Clairement là j’étais pas seule sur la plage ! Mais ça vaut le coup.

D1F582E9-45CA-420C-84F8-9AFF965D5419 (1)2A19B453-32F6-4BA9-A7E1-56C4A6BE0E8B (1)

J’ai fait quelques séances de snorkeling (plongée avec masque et tuba) pour admirer les innombrables poissons présents dans l’eau. C’est marrant, ils sont complètement différents de ceux que j’ai pu voir cet hiver en plongeant aux Antilles. Y’en avait de toutes les tailles, de toutes les couleurs. C’était vraiment un moment magique !

4E5B6CCF-4485-43A1-87CE-0E4DA2D1ECA0

A un moment, j’allais me baigner et je vois une espèce de forme noire qui sort de l’eau… J’essaye d’observer pour la revoir et vérifier ce que c’est mais plus rien pendant quelques minutes… Je me dis donc que ça devait être un gars ou une fille en maillot noir qui plongeait.
Je vais observer mes petits poissons pendant bien 15-20 minutes puis je ressors la tête de l’eau.
Et là je vois tous les touristes au bord de la plage qui regardent dans ma direction, quasiment plus personne dans l’eau autour de moi… Je me dis « c’est bon ma vieille, le requin il est pour toi, c’était ton dernier jour, Amen, tout ça tout ça ». Je me retourne (musique des dents de la mer dans vos esprits s’il vous plaît…)
et là…
un PHOQUE ! Haha. Le gars était tranquille en train de se baigner à 50m de moi, il avait passer la barrière de corail pour venir manger des poissons et épater la galerie en faisant des cabrioles dans l’eau !

509AC23A-554B-48FC-B1B1-F5FB8A666D9D88618A08-9EEA-42F1-9EF1-CF3D7BBFE544

Un dernier coucher de soleil à côté de Waikiki histoire de commencer à dire au revoir à Hawaï

IMG_2198.JPG

Bon par contre, mauvaise surprise en rentrant à la maison le soir (bien que le gars de la location du masque avait déjà bien rigolé quand je lui ramené le masque et le tuba…) j’avais choppé un sacré coup de soleil sur les bras, encore ! Malgré la crème solaire et le fait que je sois restée à l’ombre sur la plage, j’avais encore une fois bien cramé, le snorkeling (et la position de flottaison telle la meuf de notre pote le phoque) ça pardonne pas…

IMG_2205


Le lendemain, pour mon dernier jour sur l’île, petite balade sur les berges d’Honolulu. Je ne me suis toujours pas habituée aux buildings…

IMG_2230.JPG

Pour finir par une baignade au Ala Moana Beach Park, un endroit très prisé des familles.

0BCEBF5E-769B-4847-AFE8-78050AA50C7C.jpg

Pour ceux qui se demandent si j’ai vraiment cramé ou si j’ai un peu bronzé, je vous offre un petit avant après maison, avec un petit strabisme en cadeau, c’est pour moi, ça me fait plaisir.

 

 


Sinon, pour conclure cette semaine hawaïenne ;
91 km à pied, plusieurs heures de bus, 1 phoque, 1 tortue, 2 coups de soleil…
J’ai trouvé certains endroits d’Oahu vraiment magnifiques, j’ai rarement vu une eau aussi turquoise / claire / translucide et j’ai vraiment adoré me perdre dans la jungle. Je n’ai pas rencontré beaucoup d’Hawaïens au final mais ceux à qui j’ai parlé étaient très sympas bien que leur accent soit difficile pour mon oreille.
Par contre je n’ai pas eu de coup de coeur pour l’île. Je pense que dans mon esprit île = dépaysement / sauvage / nature / tout ça / tout ça. Et là, Oahu ce n’est pas ça du tout. J’ai vraiment trouvé dommage ce tourisme de masse, ce tourisme luxueux même, cette surpopulation et cette abondance de buildings. Tout ça alors que les rues sont remplies de sans-abris… Je pense que le fait d’avoir passé du temps cette année à Saint-Barthélémy et Saint-Pierre-et-Miquelon joue forcément dans mon ressenti ; ce sont deux îles très petites, avec une forte identité insulaire et encore assez sauvage (oui oui même St-Barth). Et aussi le fait d’être au Canada depuis octobre, pays qui respire la nature, qui a une démographie ultra faible et qui n’est pas du tout blingbling (pour ça que je l’aime lui là <3). Je n’ai pas eu le sentiment d’être dépaysée à Hawaï, on sent beaucoup trop (à mon goût) qu’on est aux USA. Quand au flegme hawaïen et à l’identité du peuple souche, je ne l’ai pas beaucoup ressenti car sur Oahu il n’y a quasiment plus (et d’autant plus parce que je logeais à Waikiki je pense) d’Hawaïen natif de l’île. Bien que la plupart des lieux soit encore appelés par leur nom hawaïen, qu’on entende du ukulélé souvent le soir et que les statues soient ornées de lei (=colliers de fleurs) colorés, difficile de dire si c’est vraiment un besoin identitaire ou juste des attractions touristiques…
Je pense qu’un séjour à Maui ou une autre des 8 îles principales m’aurait davantage plu… J’aurai une excuse pour revenir (si un jour j’ai les moyens de me payer le voyage depuis la France (je te laisse le plaisir de vérifier les prix haha)).

Mais tout de même, ce fut un beau voyage ! Pas du tout prévu au programme mais c’est justement ça qui en fait sa saveur ! On range son maillot, on remet des pulls et on rentre à la (presque) maison. J’ai repris l’avion samedi soir pour arriver dimanche matin à Vancouver. De retour sur mon sol Canadien pour les 3 prochains mois !

Lanikai Beach, Diamond Head et Queen’s Surf Beach (Oahu – Hawaï)

30 avril au 1er mai 

Premièrement, petit interlude pour vous parler d’Hawaï et d’Oahu.
Actuellement on est au début de la saison intermédiaire (mai à septembre) du coup les températures sont chaudes mais pas trop (28°C environ) avec du vent (ce qui est très agréable) et des pluies intermittentes dans la journée (ce qui est moins agréable) (et quasi continue dans la montagne au niveau de la Rain Forest).
La principale ville de l’île est bien sûr Honolulu qui comprend le quartier de Waikiki. Pas de doute ici, on est bien aux Etats-Unis ; grands buildings, fast-food, grosses voitures et une tonne de touristes. Souvent considérée comme la ville Américaine la plus asiatique ou comme la ville la plus Américaine de Polynésie.
Oahu est aussi connue pour être l’île où a grandi Barack (Obama U know). Sa tranquillité absolue viendrait d’ailleurs de ses racines ; Hawaï (comme la plupart des îles) est un endroit où on prend le temps de vivre (j’ai jamais vu des feux de passage piéton aussi longs). Cette « lenteur » est quand même beaucoup moins marquée qu’aux Antilles, ils sont champions hors catégorie là-bas !
Hawaï est aussi le berceau de la diversité culturelle et raciale ; sur 100 habitants 23 sont d’origine japonaise, 22 d’origine philippiennes, 19 d’origine hawaïenne, 18 d’origine européenne, 14 d’origine chinoise. Une de leur maxime locale « on est tous dans la même pirogue ! ».
Les îles hawaïennes ont d’abord été découvertes par les polynésiens ( des îles Marquises et de Tahiti). En 1780, le capitaine britannique James Cook découvre à son tour Hawaï, puis c’est au tour des missionnaires chrétiens de coloniser les îles en 1820. Rejoints ensuite par des baleiniers puis des exploitants de compagnies sucrières faisant venir de la main d’oeuvre d’Asie. La monarchie hawaïenne tombe à la fin des années 1800 et les îles sont rattachées aux Etats-Unis. En 1941 la base militaire américaine de Pearl Harbor est attaquée par les Japonais, les Etats-Unis rentrent en guerre.
Les arts locaux longtemps oubliés commencent à reprendre, pour le tourisme mais aussi grâce à une envie de faire perdurer les traditions anciennes ; apprentissage de la danse de hula, création des lei en fleurs, maintien des chants traditionnels, fabrication des ukulélé…
Au niveau culinaire, c’est un subtil mix entre des notes asiatiques, polynésiennes et américaines. Un joli mélange qui donne quelques plats très bons.

Voilà, fin du point culture. Merci pour ton attention


Mardi matin, pause culinaire avec un açai bowl pour le petit dej’ (lait de soja mélangé avec de l’açai congelé, topping de banane, fraises, groseilles, noix de coco rappée, granola et amandes effilées). Trooop bon et super frais ; parfait pour les matins chauds d’Honolulu. Le tout dégusté sur la plage de Waikiki (c’est pas facile tous les jours ma vie).

FA620186-3C85-4839-8CA3-33C16150C1AE.jpg

Pour ceux qui me connaissent en vrai, vous savez que j’ai clairement des tendances hyperactives. Je suis un peu du genre à vouloir tout faire, tout voir, ne rien rater ; ‘je viens là qu’une fois mince, faut que je vois le maximum de choses ! ». J’ai donc tendance à me faire des organisations de voyage très très chargées. A la base à Hawaï je voulais aller au Bishop Museum, visiter Pearl Harbor, me balader dans Chinatown parce que tout ça était recommandé dans mon guide.
Sauf que voilà, le voyage c’est aussi apprendre à lâcher prise et à prendre son temps. Doooonc je me suis dit que m’enfermer dans un musée ça me branchait bof, que visiter Pearl Harbor avec la connotation que ça a (guerre tout ça) c’est pas du tout mon délire (et la partie que je voulais visiter était fermée pour travaux toute manière) et Chinatown c’est plutôt le délire de ma mère haha, j’en ai vu plein des quartiers chinois au Canada et c’est jamais un coup de coeur. Et que de manière générale j’avais plus envie de nature que de ville / musée. Soooo on revoit ses plans, on se pose et on chill.
Parce que voyager, seule d’autant plus, c’est s’offrir du temps. C’est vraiment le plus gros cadeau que je me fais cette année et la plus belle surprise. Avoir le temps bordel. Ça a l’air bête dit comme ça mais qui aujourd’hui peut dire qu’il a du temps ? Depuis 7 mois j’ai le temps de flâner, de faire des journées où juste je me pose dans un parc pour lire, où je mange à pas d’heure, où si je rate le bus c’est pas grave je prendrais le prochain, où j’ai le temps de cuisiner et de regarder des couchers de soleil. Bien loin de ma vie Montpelliéraine où on devait limite prendre rdv pour réussir à me voir. Et ça fait du bien !

Donc ce jour là, petit dej’ tranquille puis départ (tranquille aussi) à la plage de Lanikai, connue comme une des plus belles plages de Oahu. Et c’est vrai. On est toujours sur une plage ultra turquoise comme on en voit rarement (la couleur est vraiment différente des plages de Corse, Croatie et même du Mexique je trouve). Au programme de la journée ; bronzage (enfin en théorie) et lecture (j’ai explooosé ma liste de livres à lire depuis que je suis au Canada et ça aussi ça me fait plaisir. Je suis à deux doigts de faire des articles lecture et films vus haha).

8C6A2797-C59A-4DEC-8C8A-B9214B02954E55349535-B328-4E9C-BF68-EACD4EF6EE088D5A899D-05FB-4E97-AD30-57EE3C3C8E37

Au retour, je passe devant la plage Kailua qui est aussi très belle. Y’avaient quelques kitesurfeurs qui m’ont donné bien bien envie… (de kiter hein).

AD4B7375-1621-48F3-9EF5-322A4DD92CCC23114D17-DCC7-4DB7-A126-CFAEAF760B7FD51700ED-1C91-44B6-BE54-B54CD0413009E57E6DC3-B3F3-4EFC-A181-BFBC44C1553A7453FA9A-D7E5-4B12-9D2B-2AD204958AEE

Ha oui. Le soir devant la glace je me suis rendue compte que j’étais E-CAR-LA-TE ! Mes fesses (la partie sous le maillot) sont phosphorescentes. Pourtant tmtc j’ai la peau mate et je ne prends jamais de coup de soleil. Là pourtant j’ai usé et abusé de la crème solaire  (c’est simple, j’ai descendu 1 bouteille d’écran solaire en 1 semaine) mais ici le soleil est bionique je crois ! Du coup, on va oublier la plage pour 1 ou 2 jours (j’ai mal putain).


Le lendemain, j’étais partie pour commencer ma rando super tôt et tout. Sauf qu’un coup de fil à ma copine chérie Célia m’a légèrement ralentie haha. J’ai commence ma rando vers 11h. Je suis montée en haut du cratère de Diamond Head qui est en fait un volcan éteint d’Oahu, classé monument national. A la base, le chemin qu’on continue d’emprunter actuellement a été construit pour que l’armée accède à ses bases d’observation militaires situées en haut du volcan. La rando en elle même m’a clairement déçue ; chemin en béton, beaucoup beaucoup de monde, entrée payante ; ça sent clairement le truc de touristos que je déteste. La vue lors de la montée n’est même pas jolie mais par contre qu’est ce que ça monte (Camille, imagine moi dans les montées / escaliers, tout ce que j’aime).

IMG_2060IMG_2075IMG_2076

Heureusement la vue d’en haut est splendide. On aperçoit plusieurs plages de la côte et les buildings de Waikiki qui se jettent dans l’océan turquoise.

IMG_2062IMG_2059F4570CA3-376C-4600-90A7-45C5908C35E9IMG_2073F4282FDE-6F86-4B90-A904-4D1D0D08BF8F

Au fait, vous avez déjà vu des plaques d’immatriculation aussi stylées ? Les gars ont un arc en ciel dessus, c’est pas juste le goal de la life ça ?

IMG_2077.JPG

Pour le goûter une petite gourmandise teeeeellleeeement bonne ! Glace à la banane, topping noix de coco rapée, chocolat noir, granola, miel et purée de cacahuètes. Une folie !

IMG_2079.JPG

Le soir, retour sur Waikiki pour admirer le magnifique coucher de soleil depuis le parc devant Queen’s Surfer Beach.

D757A251-44DB-41F0-A0E8-5DA962DBC663.jpg

 

 

Waikiki, Kalama Beach, Manoa Falls et Makapu’u Beach (Oahu – Hawaï)

27 au 29 avril 

Aloha !

Bon, première chose ; pardon. Pardon pour vos doux yeux, pardon pour tant de couleurs turquoises, pardon pour toute cette eau translucide et pardon de vous dégoûter avec mes photos. C’est marrant, on m’insultait beaucoup moins (un peu quand même) quand je postais des photos du Canada… La plage aurait elle une signification « vacances » plus grande que la montagne ? Vous avez 2 heures…

Déjà, qu’est ce que je fous à Hawaï ?
Quand j’ai vu la météo à mon arrivée à Saint-Pierre (et mon salaire), je me suis dit que des vacances au soleil à la fin de mon séjour me feraient le plus grand bien. Jenny, l’Allemande qui était avec moi au Yukon, m’avait dit que les billets d’avion n’étaient vraiment pas chers depuis Vancouver pour aller à Hawaï (environ 1000€ de moins que depuis la France, quand même !)… Voilà, pas plus compliqué que ça. Je me suis dit que je n’aurai sûrement pas 10 fois l’occasion de mettre le pied dans ce petit coin de paradis doooonc… I am HERE !

Je suis partie de Vancouver samedi dernier pour mon périple direction Hawaï et plus précisément l’île d’Oahu.

Screenshot 2019-05-01 at 20.52.08

Une escale à San Francisco et quelques heures d’avion plus tard j’arrivais dans un petit paradis turquoise.

65BA36BD-B1F9-48B9-BBDD-39A29CAA9C1CA0C76436-BCFA-4D81-8B45-368A933412E5

Hawaï est en fait un regroupement de 127 îles dont 8 principales ; Ni’ihau, Kaua’i, Moloka’i, Lana’i, Maui, Kaho’olawe, Hawai’i (aussi appelée Grand Island pour éviter la confusion avec l’état) et Oahu ; là où je suis. Hawaï c’est le 50ème état Américain mais aussi le plus récent (depuis 1959 à peine).
Oahu est l’île où se situe Honolulu (la capitale de l’état), Waikiki (la fameuse plage) et le site historique de Pearl Harbor.

Pour ma première soirée, j’ai eu la chance d’arriver LE jour du Festival Waikiki Spam Jam. Kézako ? Le Spam Jam c’est de la viande de porc vendue en boîte de conserve, rendu populaire suite à son utilisation durant la seconde guerre mondiale. A Hawaï, la consommation de Spam Jam est la plus élevée des Etats-Unis !
Le Festival était très sympa avec plusieurs concerts, plein de stands de produits artisanaux (lei (= collier de fleurs), produits en bois, décoration…) et bien sûr ; des plats à base de Spam Jam. Je suis allée déguster mon spam musubi (riz, spam jam et légumes épicés) les fesses posées sur la plage de Waikiki.

D0A1134A-615F-4119-8534-42EBF3B3BDA7.jpg


Cette fois question logement j’ai pris une chambre (vu sa taille on dirait plutôt le placard d’Harry Potter mais ça me suffit amplement) en Air Bnb, en plein Waikiki ! Je suis super bien placée, à deux pas de la plage, du centre ville et des arrêts de bus. J’ai choisi de ne pas louer de voiture cette fois à cause des difficultés pour se garer dans Honolulu. Les trajets en bus sont longs car on doit passer par la montagne (où il pleut toujours à torrent) pour aller de l’autre côté de l’île et il n’y a qu’une seule route (comme souvent sur les îles) qui du coup est souvent embouteillée. Maiiiis bon, c’est les vacances, on est pas pressé, on prend son temps et on admire le paysage.

Pour ma première matinée, je me suis baladée dans Waikiki (oui c’était couvert). C’est LE quartier ultra touristique d’Honolulu. C’est l’ancien lieu de résidence de la royauté hawaïenne transformé en centre commercial géant bordé d’hôtels et DU spot de surf le plus populaire au monde. Il y a beaucoup beaucoup beaucoup de touristes et les rues sont envahies par les boutiques de luxe (Chanel, Gucci, Balenciaga, Tesla, Rolex, Louis Vitton et j’en passe). Clairement pas mon délire. La plage de Waikiki est magnifique mais blindée… Bref, je laisse ma place !

699A9CFE-A78D-4CD7-B444-7C0373C57F2F795DDF2F-9930-4DD2-A53A-15EDB299E4BA1474CC55-B27B-4157-963D-2682C9E95AC2190C41A2-D24C-4008-BBC8-3112E981BB4693ECB8DD-3CC8-42CD-9C8B-097BA673747C739AD796-F341-4957-BD24-34C21A08352C

Comme je te l’ai dit, Waikiki c’est la plage du surf. Il y a des planches partout ici, des meufs et des gars gaulés comme des déesses / dieux (le maillot string est monnaie courante ici, mais pas de monokini oulalaaaa ! Un cul oui, des nichons NON !). Beaucoup de gens prennent des cours sur la plage de Waikiki, les écoles de surf étant présentes directement sur le sable. Perso je n’ai pas eu envie de prendre des cours, pas follement attirée par le surf. J’aurai voulu faire de kite mais les prix ici sont exorbitants (3 fois plus cher qu’en France, déjà que…!)

A1F41409-9F39-4548-8951-BDA4CBDB0DDAIMG_1836

Alors lui c’est LE dieu d’Hawaï. Je te présente le grand, le beau, le fooooort ; Duke Kahanamoku aussi appelé « The Duke ». C’est littéralement un héros hawaïen ; titulaire de nombreux prix de natation, considéré comme le père du surf moderne. Comprends mieux pourquoi le gars a une statue sur Waikiki…

EA640E22-C669-4AD2-9628-9589338C629E

L’aprem, je suis partie en bus à la plage de Kalama. C’est une magnifique plage turquoise, sable blanc ; tout ce qu’on aime quoi.

4B004EAD-C65E-4EC1-B99C-60FE30DB17695646ADC4-D766-4DF0-B315-B6400591B2B85DD8E1E9-FCE9-4123-9292-596E82BEA926A33B5CA1-6D18-4DDB-BCF1-C78EE766F1F4

Le soir, j’ai goûté une autre des spécialités culinaires hawaïennes ; le loco moco. Servi sous forme d’étages ; riz gluant, steak haché, sauce à la viande (qui ressemble à la sauce gravy de la poutine) et pour finir œuf frit. C’est bon mais sans plus quoi.

IMG_1865


Le lendemain, départ de Waikiki pour une rando dans les hauteurs d’Oahu. A la base ça devait faire 9km et environ 2 heures, à la base…

2E381964-952E-4136-9CC5-23CD1C8DDC1B

Le début de la rando est magnifique, en pleine jungle avec plein de chants d’oiseaux. Les couleurs sont éclatantes, tout est si vert ici (tu vas vite comprendre pourquoi !). La rando est peu fréquentée (faut dire que j’ai commencé à 8h (non on ne dort pas longtemps le matin en pleine ville, 6h30 je suis au taquée)).

8FAE57CE-D8B5-426A-92B5-3E8277F34DDBIMG_18828F652F8A-A880-4173-99F2-101D6E7F0C38IMG_1900FB0D5E3E-AA47-477E-A5FA-BF7089D74B407482ED0F-5161-4ACD-BBB7-5E952C8D8F4FE842E5DF-E4BA-4EC7-A122-D30DDB32171ABCE6209B-36B6-4FB0-91D5-C5F6D9D6CADD8FAE57CE-D8B5-426A-92B5-3E8277F34DDB.jpgA8FAFC73-43AF-4F62-BC04-C5C5AE935547

Je finis par arriver à la fameuse cascade de Manoa. Pas moins de 30 mètres de haut quand même !

A437A875-1385-40B7-8E42-539361D5D072 (1).jpg

Y’avait un petit couple de beau gosses avec moi devant les cascades (t’sais le genre de couple avec le gars brun BG musclé tout ça et sa copine blonde qui transpire jamais et qui mange des baies de goji, bref) qui étaient en train de filmer au drone. Ils nous ont tous filmé (tous les gens présents à la cascade quoi) pendant qu’on faisait des coucous (faut être con quand même, pourquoi on réagit comme ça devant un drone ?). Bref si tu me vois sur une vidéo d’influence sur YouTube, fais moi signe (comme moi au drone…).

Bon, j’avais ma cascade j’étais contente. Mais mon guide disait qu’on pouvait continuer la rando et faire une BOUCLE de 9km. Ni une ni deux, je me lance. Je marche, marche marche…

AAC986BD-4512-42FA-A3DB-BED72452298E0F92690A-960E-4B79-8628-86BF1E543244870E82F9-349B-47F4-B470-905652106AA6

J’arrive à un point de vue de ouuuuuf !

198D9CC6-1A1A-4E6B-8336-32980E5686D7E62077EC-8D98-41F3-AB18-FA420A6D70CD

Mais qui n’était pas celui où j’étais censée arriver (j’avais une photo sur mon guide). Du coup je continue de marcher, toujours tout droit, pour revenir sur mes pas après le point de vue. Et là je sais pas ce qui s’est passé, y’a eu une phase spacio-temporelle je pense, parce que quand j’ai pris la photo suivante, je me suis rendue compte que j’étais pas du tout passée par là à l’aller (et ça c’était pas normal).

AEB6A0A7-11A4-4860-A95A-AE48F33A5EDB.jpg

Bon j’ai continué de marcher (ça commence à faire hein !). De points de vue en points de vue, de forêts en forêts, de kilomètres en kilomètres….

B4CB7153-2E3C-497B-934D-BFF9F52B692A.jpg

Au bout d’un moment j’ai fini par sortir mon GPS. J’étais plus du tout sur la bonne rando. Bon, si je continuais, je tombais sur la route à un moment donné. Donc je marche, je marche, je marche…
Et là les amis, il commence à pleuvoir. Au début j’étais contente, je me suis dit que ça allait m’enlever toute la boue que j’avais sur les jambes (oui je suis pas comme la meuf blonde de la cascade, je me salis moi). Sauf qu’il a plu comme rarement j’ai vu ça. Ha ben mes jambes étaient propres, mais tous mes habits aussi. Heureusement j’étais en maillot sous mes fringues, mais j’ai commencé à être sacrément trempée. J’ai fini par me couvrir de ma serviette de plage (la classe, toujours). On aurait dit SuperWaterWomen en rando quoi. Tu vois la pub Tahiti où la meuf se douche à oilp avec l’eau de pluie ? Ben c’était moi (quelques kilos en plus et légèrement moins bonasse). Sauf que, mon chemin de rando commençait à devenir très très boueux voir marécageux, la rivière à côté de moi commençait à déborder et je continuais à marcher sans voir la fin de ce fucking chemin. J’ai fini par ressortir mon GPS et là léger coup de flip ; je tournais en rond, sans m’en rendre compte bien sûr sinon c’était pas drôle (j’étais pas encore repassée là d’où je venais mais ça allait pas tarder). Je comprends que 1 le chemin est mal indiqué et que 2 je suis censée traverser la rivière pour arriver à la fin de la rando, sauf que vu la pluie impossible. Là j’avoue j’ai eu un léger moment de panique, je me suis dit que j’allais crever là comme une merde (jamais dans le mélodrame hein). J’ai fini par taper tout droit dans la forêt direction la route, guidée par mon GPS et les bruits que j’entendais (Lost les Disparus épisode 2802) pour en fait atterrir 500 mètres plus loin dans le jardin de quelqu’un. Plus de peur que de mal, j’ai mangé mon sandwich (je l’avais gardé en réserve au cas où je passe la nuit dans la forêt haha) et direction la playaaaa pour se remettre de ces émotions ! J’ai appris plus tard que la fameuse forêt s’appelle Rain Forest (= forêt de la pluie. Tiens donc !). Et au final une rando de 2h / 9km s’est transformée en 5h / 17km… TOUTVABIENVIVELESVACANCES !!

Bon comme une journée pourrie reste pourrie, j’ai un peu galéré avec les bus (la route était en travaux du coup le bus passait pas blablabla) mais y’a un gentil chauffeur de bus qui m’a aidée (ils sont gentils au fait les hawaïens, mais j’ai du mal à comprendre leur accent) et m’a déposée au bon arrêt de bus. Direction Makapu’u Beach (ouais ici les endroits ont des noms de blakos un peu michto qui chante Djadja)

0592F30D-D018-49E1-9A61-E4FE7D3CCBAE05EB92FF-82D2-4B04-BC7F-FA810643366D796D0340-BC20-43BA-A220-FEDFA60AF679A0F1EC1E-603A-432A-96BB-D158A8FABB4B

Toujours de l’eau très turquoise, beaucoup de vagues sur cette plage. Au moment d’aller dans l’eau, je vois une masse noire à la surface… Léger coup de flip (vu la journée que j’avais eu, j’aurai pu me faire bouffer par un requin, on restait dans une logique), en fait c’était une toooortuuuue hihi !

CE361582-969A-4CC7-A12F-9C37FA696973

 

 

Tofino et Ucluelet (Colombie-Britannique)

24 au 27 avril

Après un petit dej’ avec une vue sur les montagnes et l’océan à couper le souffle, j’ai passé la matinée de mercredi à me balader dans Tofino, au soleil et sans doudoune (les joies d’une vie simple au Canada). La ville est petite, toute en longueur. Quelques restaurants, quelques magasins de surf et des Canadiens en tongs / short / t-shirt qui partent rider les vagues des belles plages.

45FB5143-14FC-4503-9906-DE4765045AFBC3B81747-D8C3-4A29-A514-E236C27405B37B069F32-A161-40CA-BDC3-54DDF99F7F39

Premier arrêt plage à celle appelée Chesterman Beach. On traverse une petite forêt qui abrite des baraques de diiiingoooo et on arrive sur cette plage immense, sensation d’autant plus accentuée que c’était marée basse. On rappelle que la sudiste que je suis n’est pas habituée aux marées ! La Méditerranée se retire très peu, alors là j’étais vraiment soufflée. Beaucoup de monde se baladait aussi, profitant du soleil. J’ai croisé plusieurs surfeurs, ho y’en avait un on voyait ses abdos à travers sa combi steuplé !

ACC49FA4-8133-46D7-8B1C-12C6246A966536FDD244-8B5A-48F1-8E46-D52B4E48B253FF680E93-FF56-422D-9381-4A6360B6B4662EDBFF62-069A-4E2A-94A5-5436DB9198E9906DA529-CCF6-4D34-86E7-48922F4FABC3DB6FA8D0-C5AC-4984-8916-599A28FAADFC862E5528-6BD8-4681-9BAA-9F4A2AC337FE

L’aprem, j’avais réservé un taxi-bateau avec la compagnie Ocean Outfitters qui propose des excursions pour voir les baleines, les ours et certaines îles. Leur entreprise est neutre en carbone et participe aux financements de plusieurs causes écologiques et ça, la pseudo-écolo qui sommeille en moi, elle aime !
Martin notre guide, nous amène pour 10 minutes de bateau direction l’île Meares, juste en face de Tofino. Elle abrite quelques uns des plus vieux cèdres de Colombie-Britannique ; entre 800 et 1500 ans, rien que ça ! Durant les années 80, les habitants de Tofino, les écologistes et les peuples autochtones se sont unis contre la grande industrie du bois pour lutter contre l’abattage et la commercialisation des nombreux arbres de Meares Island. Cette première révolte a donné le départ de « la guerre des bois » ; des révoltes pacifistes Canadiennes pour sauver les forêts de abattage.

8AB5947F-D56F-456D-95FB-F37CAE72075F800AE1C1-1358-4325-A8BD-5C96692E689AC42439E4-B780-49F3-AEF7-908FD13C9CCD7C9F7DBC-D4A2-4DAF-8D56-3043F4052600012E8B10-020D-4977-A2D0-279617B52385

Un sentier appelé Big Tree Trail (= piste du gros arbre) d’environ 800m, fabriqué par les peuples des Premières Nations, slalome à travers la forêt avant de s’arrêter face au fameux « gros arbre » ; 18 mètres de circonférence et 43 mètres de haut ; joli pépère ! On dirait tellement l’arbre magique de mère nature dans Pocahontas (ouais ben on a les références qu’on a hein…).

0F21BBAB-C6C6-4EF4-A224-9740975359CBCF144E42-13A2-43CA-8E77-93766C805AC717E2F9A0-F0A8-4F47-B9EB-5A3896BD51D005047CC1-41D0-46D7-A77E-3DDC28C16DF200ADC843-3065-4B80-A52D-583CFA24E8F744E3D616-9801-4EB5-AAAE-B0DE7CC99F72834413AB-F850-4A48-8E89-01542A31703D53834ED4-5AAC-4090-88B2-448872F1E0FFBC573374-4179-4F29-8B1D-D9DA7B9F8933

Après que Martin m’ait ramenée à bord de son bateau, je suis partie me balader sur Long Beach ; LA plage ultra connue de Tofino, LA plage des surfeurs par excellence. Une des plus grandes plages que j’ai vu aussi, c’est la plus longue de Vancouver Island.

EFB3613A-38F4-4BB7-A786-945247ECE079C40AEE60-DA44-4112-ADB0-C5D4E341C7E4CD67C169-B83E-4DDB-BB55-EEC1908D8D9F.jpg

Un petit pique nique devant ce magnifique coucher de soleil et cette chouette journée à Tofino prenait fin…

 


Dans ma chambre à l’auberge de Tofino, j’ai rencontré une française super sympa ; Claire. Je l’ai déposée le lendemain matin à Ucluelet et nous avons fait ensemble une petite balade d’1h ; le Wild Pacific Trail qui longe la côte.

F15BD60F-EFF2-4AAC-8DF2-5E7C6006012E0FCD3B2F-EE6F-4C5C-8361-2C148A722F4BBBA76DC3-A623-41D3-871E-0569D0BDF1188F765A9A-1C36-4EA7-B7AC-B61937CDD79FFE21901C-0EF9-44A1-B27B-0D733D6AA252C962AC96-883B-446F-94EE-D2FDB69FE862DCB7E264-D6BD-4F45-8710-37EA68F857D5A6BDF10D-793F-45D1-8B48-9065274DE659C8094A22-A7E1-4B8A-B531-5FAF5C50ABEE

J’ai laissé Claire à son auberge d’Ucluelet en lui souhaitant de bonnes vacances (elle était là pour 2 semaines et partait le lendemain de l’île pour une super rando de 5 jours dans les Rocheuses).

De retour sur Victoria en fin de journée, j’y ai retrouvééééé… Angéline !! (mais tu sais plus qui c’est !). Angéline je l’avais rencontrée à Whitehorse en visitant un musée au mois de février. Sachant qu’on était toutes les deux sur l’île de Vancouver aux mêmes dates (à priori, ce fut la soirée la plus dure à organiser de l’histoire haha), on s’est organisé pour se revoir. Au programme de cette chouette soirée ; burgers et bières. On était super contente de se retrouver 🙂

IMG_1758


Le lendemain, il était temps pour moi de retourner sur Vancouver. Et là, à la sortie du ferry SURPRISE ; Claire juste à côté de moi (elle m’avait dit qu’elle prenait un ferry plus tôt dans la journée). Vu le monde qu’il y avait sur le ferry (plusieurs centaines de personnes) on s’est dit que c’était un signe et qu’il fallait fêter ça. Après avoir déposé mes affaires à l’auberge, je l’ai rejoins dans un bar. Nous avons bu des bières artisanales en compagnie de deux Canadiens très sympas, on s’est enfilé un plat de nouilles chinoises et on a rebu une bière avec son ami Charles qui l’héberge à Vancouver. Une bien belle soirée pour clôturer cette semaine de retour au Canada !

Goldstream Park et Cathedral Grove (Colombie-Britannique)

23 avril

Mardi matin j’étais censée récupérer une voiture de location pour me rendre à Tofino… Ça c’était la théorie. Le matin très tôt en voulant vérifier la durée du trajet à pied de l’auberge jusqu’à l’agence de location, je fus un peu étonnée de voir « 1200km » ! J’avais bien loué une voiture à Victoria, mais Victoria des Etats-Unis… Bravoooo Jade !
Heureusement internet est magique ; annulation instantanée de la réservation sans frais et nouvelle réservation faite pour le jour même. (Sauf que visiblement je n’étais toujours pas réveillée, j’ai loué la voiture jusqu’au vendredi matin 6h au lieu du vendredi soir 6h… Quand ça veut pas, ça veut pas !)

91CA4D56-80C1-403A-BB17-4EA2FED1BE6F.jpg

J’ai récupéré mon petit bolide et suis donc partie de Victoria, direction Tofino. L’île de Vancouver faisant la taille de la Suisse, une fois encore les distances canadiennes obligent à plusieurs heures de route. Mais vu la beauté des paysages ici, ce n’est pas vraiment un problème.

Screenshot 2019-04-26 at 07.42.34.png

Sur la route, j’ai fait un premier arrêt dans le parc de Goldstream. Cet endroit est juste splendide, la météo était folle en plus. Ce parc est connu pour être le lieu idéal d’observation de la remontée annuelle des saumons à l’automne (c’est mon tonton qui serait content de voir ça, tiens ! (coucou tonton ! Et tata )). La pêche récréative n’est autorisée que pour les peuples autochtones. La balade commence par un chemin à travers les nombreux arbres, en longeant la rivière.

2A590B0F-9AFF-4777-BCE8-996A9D693B89A9BA3658-56F8-4BDD-B98F-AB96E6D941461597E598-FD4B-45B1-B716-1427F65F5F1AFFE885EF-AF88-4484-AD53-FF12F413BF5F75BBE53D-2869-4A8B-8DF6-2B4E75893F16

Mon guide Lonely Planet conseillait une randonnée appelée « Niagara Falls » mais impossible de trouver le départ, même en se fiant aux panneaux indicatifs. Un autre voyageur est venu me voir pour savoir d’où partait la fameuse rando car lui non plus ne la trouvait pas (le problème ne venait donc pas de moi…). Il a fini par aller se renseigner à l’accueil ; normalement nous devions traverser l’autoroute pour accéder au départ du chemin… Bon c’était pas la meilleure nouvelle de la journée. Là le gars a un éclair de génie et me sort « j’ai vu qu’il y avait un tunnel d’évacuation d’eau sous la route, on a qu’à passer par là », charmante idée qu’a là le bonhomme ! Je lui demande si ce n’est pas dangereux, il m’assure que non, non, non ça ne risque rien.
Je le laisse passer devant (téméraire mais pas folle…). Et là…. Le gars va pour descendre dans le tuyau et me fait une chuuuuute les amis, mais monumentale !!! Digne d’un James Bond, avec pirouette, ricochage sur les pierres et atterrissage à genre 2 cm de l’eau… J’ai réussi à ne pas rire, j’étais pas peu fière de moi ! Sûrement la maturité acquise depuis mes 27 ans. Bon, en faisant attention j’ai réussi à traverser sans chuter, MOI…
C’est ce tunnel là ;

IMG_1529

Après l’effort (le passage du tunnel), heureusement on est récompensé par une vue magique.

B3E071E4-F574-4596-81AE-7F6F823AA652

Et on finit par arriver, mon cascadeur et moi devant cette magnifique cascade. Elle parait pas comme ça mais elle fait quand même 47,5 mètres de haut la cocotte. Regarde, j’ai demandé à l’homme de se mettre devant pour que tu te rendes compte de la proportion.

IMG_1541

(J’espère que t’as pas passé 5 minutes à chercher l’homme en question sur la photo, parce qu’il est sur celle d’après ! Pour que tu vois la différence…)

IMG_1534

Je reprends la route tout en passant devant des paysages magnifiques tel que celui ci ;

BDA0AB3A-713D-489E-8FC3-697D29892894

Je m’arrête ensuite au parc de Cathedral Grove. Cette forêt de sapins abritent des arbres de plus de 800 ans, hauts de 50 mètres. Une partie de ces arbres a disparu il y a 300 ans suite à un feu de forêt. Ha oui, je crois que je n’en ai pas encore parlé ici, mais les Canadiens ils ont une conception différente de la forêt ; il la laisse vivre. Tout arbre qui tombe est laissé au sol, pour permettre de le fertiliser. Du coup la forêt contient autant d’arbres debout que d’arbres couchés.

10F071D5-BA0E-4E9C-B51D-3C96CC7B46D9C76B16B3-80A0-4105-933A-4095DE037976813EB139-8C67-48FA-A646-4C661D7532F1303DF8AA-4BFE-4708-BAE9-4C32722C63B893A4CB29-97DE-48B9-849C-810DCA3E6EFEC876E41D-F74C-477C-AA24-44662B242F39

Enfin, j’arrive à Tofino en fin de journée. En traversant le village je croise de nombreux surfeurs à vélo, revenant d’une bonne session de glisse, la planche sous le bras. Tofino a été, et est toujours, le siège de la vague hippie (ho punaise le jeu de mot ! Vague, surfeur…. Même pas fait exprès !) des années 70. De nombreux chefs d’entreprise de la Silicon Valley sont venus trouver une vie plus tranquille dans ce petit paradis sur terre, au bord de l’océan. Aujourd’hui Tofino abrite beaucoup de baraques de ouuuuuf qui donnent direct sur la plage et est reconnu comme LA station balnéaire de l’île de Vancouver.
L’auberge HI de Tofino est splendide, nommée plusieurs fois comme plus belle auberge du Canada d’ailleurs. La salle commune offre une vue de dingue sur l’océan. J’ai même réussi (en fait j’ai pas fait exprès) à avoir la seule chambre avec balcon + salle de bain qui donnaient sur l’eau !

IMG_158272694E38-ABAE-47C5-B443-EF195936A3E17ED38AB0-C140-479B-B940-58347C33764544F518C8-CB14-4F7D-BFD1-33245731039D130F0C28-5063-45B8-A693-2FAB3EB0E4129921CBCC-624F-4321-8814-07231B9ED7CA

 

Victoria (Colombie-Britannique)

Du 19 au 23 avril

Vendredi dernier, c’est le coeur bien lourd et les yeux déchargés de quelques larmichettes, que je suis partie de Saint-Pierre.

397D199B-6042-467D-95AE-7308025C75DF.jpg

Un premier avion direction Saint John’s (ou Saint Jean comme disent les Saint Pierrais), juste pour une nuit. Le lendemain, deuxième avion de St John’s à Toronto puis troisième et dernier avion de Toronto à Vancouver soit au total plus de 26h de voyage. Comment te dire que j’étais pas mécontente de me coucher samedi soir ! Quelle idée aussi de re-retraverser le Canada…

Screenshot 2019-04-19 at 14.00.30

Les Rocheuses sont beaucoup moins enneigées qu’à l’aller, mais elles restent splendides à regarder depuis l’avion…

8D17DD01-255D-4026-82DA-BC1D9688BA64.jpg

Dimanche matin hop-hop-hop ; métro – bus – ferry – bus pour retourner sur l’île de Vancouver (j’y étais avant de partir à Saint-Pierre) pour une petite semaine de visite.

Screenshot 2019-04-24 at 11.47.09.png

La vue depuis le bateau, on en parle ?

7C1BD3ED-34A4-46B4-A970-3C689CD0A13A.jpg

Je suis arrivée en fin de journée à Victoria. La capitale de la Colombie-Britannique (et oui, ce n’est pas Vancouver !) est magnifique ; les bâtiments sont très beaux (l’architecture est so british ici) avec ses grands immeubles en brique rouge (ça me fait penser à Birmingham). Un plat de pâtes dans le meilleur italien de la ville (on se refait pas) et à 19h42 approximativement je dormais !

D5E1EA94-E29B-49B0-9CC0-192273AEA375B201E992-0E1C-4307-82F2-B7107A439C996B7FB58C-8C49-446C-B9B6-1D9A4B784A138AADCA8E-388C-41C2-A79E-B62324B6E0E2.jpg15FD3B3A-F933-453F-81AB-08C879D91260.jpg


Le lendemain je suis allée visiter le quartier de Chinatown qui est le quartier chinois le plus ancien du Canada. Fondé au 19ème siècle (rien n’est très très vieux ici hein), ce quartier était le point d’entrée majeur de l’immigration asiatique au Canada ; il a accueilli les 15 000 ouvriers chinois ayant participé à la construction de la ligne de chemin de fer traversant tout le pays. A cette époque, le Chinatown de Victoria était l’une des plus grandes colonies chinoises.

B1FD5496-F2EE-48D0-BC9C-37E464FA41D91EA3CAF2-0DEC-42D4-8458-5DEFA32460A410B6360A-9D0D-467C-A192-AC5ABFB5666C

Cachée entre deux bâtiments, on trouve Fan Tan Alley qui serait la rue la plus étroite d’Amérique du Nord (entre 90 et 180cm de large). Cette ruelle était le repaire des fabricants d’opium et de maisons de jeu. Aujourd’hui elle est beaucoup plus sage ; on y trouve des boutiques branchées, des studios de yoga et un vendeur de disques…

F1F0DE6A-E582-4B6F-B825-716F2EF46D80.jpg

Je suis ensuite allée me balader dans le Beacon Hill Park. Le printemps est définitivement là en Colombie-Britannique avec un grand ciel bleu (sauf ce jour là…) et des températures allant jusqu’à 18°C ! Ça me change de Saint-Pierre haha. Du coup le Beacon Hill Park est très fleurie.

6595366B-506F-473F-8286-58B302578B3167541423-BD44-4F6F-AD89-B3D2BD018A471F3174FE-852F-4DE5-8CA2-86FBD7C31E10

En sortant du parc, je débarque sur le front de mer pendant plusieurs kilomètres avant de revenir au centre ville de Victoria. Les Canadiens sont nombreux à s’y promener, balader leur chien ou leur copine (roh ça va…).

8AF8FE06-13D8-42D4-A5EE-60F3BB7D4F566FC11EF7-1FAE-4208-A273-481654F07623044C4782-BAC1-4616-B292-2868EE479D6B4FE948CB-99AA-4F5E-AB65-B9DB995C8116

Pause repas obligatoire au Fisherman’s Wharf qui rassemble des maisons et restaurants flottants (trop mignon) aux couleurs chatoyantes. Ici on vous sert que des produits de la mer et du ULTRA frais ! Saumon mariné, huîtres, fish & chips, pétoncles… J’ai partagé ma table avec une famille d’Américains d’origine japonaise super sympas. On a parlé voyage, nourriture, lecture tout en dégustant nos fishwiches (sandwiches au poisson), fish & ships et pétoncles.

4C5B6A84-34D7-4FCE-8389-7B796705713595303C4F-C392-40C5-9752-926C55ED0C8EC3D13287-10B0-4318-AECD-BFA9F02371E5D1A68F3B-5BAD-4B5D-9E4F-CE81E55FF62290BB4D81-3070-4D84-9B33-E1CD251BE556

Pour finir la journée, un tour rapide au Royal BC Museum qui semble très intéressant. J’étais tellement épuisée par mon voyage que j’ai eu une flemme internationale de traduire toutes les pancartes et j’ai fait comme les enfants ; j’ai regardé les images (et c’était déjà très bien haha). (En vrai je culpabilise de pas m’être culturée…). Les gars sont très forts en reconstitution grandeur nature ; animaux empaillés présentés dans leur habitat naturel, reproduction d’une maison longue grandeur nature et de tout un quartier datant de 1890. C’était très intéressant (et ça doit l’être encore plus quand on lit… Hahem…).

 

 

 

Départ de Victoria mardi matin, en voiture (enfin, en théorie… Je te raconterai…)